Archive

Articles taggués ‘Livre’

La communauté CFSL mobilisée

Ile²

manabeFlorent Chavouet dont j’avais dit déjà du bien du premier ouvrage a sorti il y a peu un nouvel opus tout en couleurs, suite de ses aventures nippones (toujours aux éditions Philippe Picquier – 23 €). Il reprend le principe du carnet de voyage mais quitte cette fois Tokyo pour aller passer deux mois en immersion sur une petite ile de pécheurs au large d’Okayama: Manabe Shima. L’occasion une fois encore de croquer une galerie de portraits et de situations cocasses à nos yeux de gaijin. Un peu moins spontané que le premier volume qui n’était à priori pas prémédité, ce recueil d’anecdotes est lié par un semblant de récit. Mais ce qui séduit surtout, c’est le joli coup de crayon (de couleur) et le regard naïf et plein d’humour de l’auteur.


Agrandir le plan

4s

Categories: BD, Livre Tags: , , , , ,

Feuilletez c’est numérisé.

Démo plutôt bluffante d’un système de numérisation d’ouvrages imprimés de l’université de Tokyo. Le principe à l’air assez simple et peu couteux: une caméra haute vitesse, un logiciel qui remet les pages à plat.

PhoneBook

ça me donnerait presque envie d’acheter un iphone…

Categories: High Tech Tags: , ,

Sumimasen

couvDans la ligné des carnets de voyage de dessinateurs voici Sumimasen (excusez-moi, pardon…un mot utilisé sans doute plusieurs centaines de fois par jour par les japonais…) d’Isabelle Boinot. C’est un petit bouquin qui regroupe des notes de voyages: petits textes (pas très intéressants pour la plupart et d’une écriture manuscrite que j’ai eu du mal à déchiffrer parfois. ), croquis, collages, photos…le tout est présenté comme un vértiable carnet de voyage avec une reproduction des pages telles quelles. Un bel objet artistiquement parlant, mais qui nous vous apprendra pas grand chose sur le Japon. ça coute quand même 16 euros et c’est aux éditions En Marge.

3-5s

Categories: Livre Tags: , , , , , ,

Nekotopia

nekotopiaNekotopia est un bouquin assez étrange écrit directement dans la langue de Molière par la japonaise Asuka Fujimori. C’est une histoire absurde et surréaliste avec des petits airs de Boris Vian qui raconte la décrépitude d’une cité imaginaire ou règne le Maître. Atteint d’une maladie incurable le monarque s’est choisit comme héritière une petite fille de 10 ans seule apte à sauver la cité. Elle s’appelle Asuka et dans la vie elle n’a qu’une passion : trucider des chats.

De toutes les façons possibles elle exécute les mignons minous. C’est une tentative de résumé pour un bouquin pas vraiment résumable. Un genre de conte trash et absurde qui se lit d’une seule traite et qui derrière un humour noir et acide dénonce quelques petits travers de nos sociétés.

Nekotopia
Asuka Fujimori
Flammarion 2003
396 pages
ISBN-13: 978-2080684158

3-5s

Categories: Livre Tags: , , , ,

Totto-chan

tottoTotto-chan, diminutif de Tetsuko, est une petite fille turbulente, pleine de vie et d’imagination, mais qui a toutes les peines du monde à s’acclimater à la rigidité des écoles japonaises ce qui provoquera son renvoi de sa classe de primaire. De nos jours, on aurait peut-être qualifié cette petite fille d’hyperactive avant de la gaver de médicaments comme cela ce fait dans certains pays. A cette époque, l’histoire se déroule sur fond de seconde guerre mondiale, il existe une petite école assez particulière à Tokyo, celle de Tomoe. Elle est spécialisée dans l’éducation des enfants « difficiles ». Son directeur, M. Sosaki Kobayashi, un éducateur passionné, utilise des méthodes pédagogiques qui semblent très lointaines de celles qui ont court actuellement au Japon et même chez nous. Les élèves en sont le cœur, on ne cherche pas à les normaliser, mais au contraire, à exacerber leur personnalité et leur créativité en leur laissant beaucoup plus de liberté qu’ailleurs. En nous contant les péripéties de Totto-chan dans ce nouvel environnement, l’auteur nous fait sentir la subtilité des méthodes du Directeur Kobayashi qui, sans les contraindre, ouvre ses élèves au respect des autres et à l’amour de l’étude. L’histoire est tirée de souvenirs d’enfance de l’auteur, Tetsuko Kuroyanagi, la petite Totto-chan devenue adulte et qui est une vedette de la TV japonaise. Ce livre a d’ailleurs été un best seller dans l’archipel lorsqu’il est sorti au début des années 80. Le plus étonnant à la lecture de ce petit volume sympathique, c’est d’apprendre qu’il existait un établissement de ce type à Tokyo, en cette période de guerre et sous un régime très autoritaire. C’est à des lieues de l’image que l’on a des écoles japonaises actuelles ( vraie ou pas ? je ne suis pas un spécialiste) ou la compétition et la performance sont au cœur du système éducatif et ou créativité et individualité semblent avoir peut de place et provoquent même l’exclusion (cf les phénomènes d’ijime par exemple). Bref, sans être un chef-d’œuvre, ce petit bouquin est agréable, c’est pas mal écrit et cela ce lit très rapidement. Il n’y a pas vraiment d’histoire, plutôt une suite d’anecdotes qui ont pour point commun l’intérêt pédagogique qu’ne retire la petite Totto-chan.

Totto-chan – La petite fille à la fenêtre
Tetsuko Kuroyanagi
Edition poche : Pocket 13106
280 pages
ISBN 978-2-266-16605-8

3-5s

Categories: Non classé Tags: , , ,

Gringo

GringoHiroshi Himoto est un homme d’affaire ambitieux, amateur de sumo, qui travaille pour la société Edo. Il est marié à une femme blanche d’origine canadienne et père d’une petite fille aux yeux bleus. Au fil des mutations, il va être placardisé dans une filiale de la société Edo. Elle est située dans un pays imaginaire d’Amérique du sud à la situation politique très instable où règne une guerre civile entre gouvernement et guérilla révolutionnaire. L’histoire que nous conte Tezuka est celle d’un homme qui est prêt à tout pour réussir, pour impressionner les cadres dirigeants d’Edo et retrouver la face qu’il a perdue suite à de multiples trahisons. Quitte à se tuer à la tache, à passer des accords avec les guérilleros et à négliger sa famille. C’est aussi un prétexte pour Tezuka dont l’ambition dans ce livre était de parler de la discrimination. Discrimination que subit le héros : le gringo. Un mot assez péjoratif signifiant étranger et qui fait écho au gaijin qui caractérise les étrangers au Japon. Comme la femme d’Hitomi qui, malgré tous ses efforts, ne pourra jamais vraiment devenir une vraie japonaise et satisfaire complètement son mari. Mais qu’est-ce qu’un vrai japonais, qu’est-ce qui caractérise un japonais ? C’est aussi ce que cherche à comprendre l’auteur. Il le fait à travers la caricature tant au niveau des personnages que des situations et le propos manque parfois un peu de subtilité. Les aventures rocambolesques que vont vivre les différents protagonistes se succèdent à un rythme effréné et sont souvent assez peu crédibles. Mais s’il y a bien quelque chose que l’on ne peut pas enlever à Tezuka, c’est son talent de conteur et on se laisse finalement embarquer par ce récit. Ce livre d’un peu plus de 600 pages est une œuvre inachevée, Tezuka décédera en 1989, avant d’avoir terminé son histoire qui fut publiée au Japon à titre posthume et qui arrive seulement, 20 ans après, chez nous. A la fin du bouquin, on trouve d’ailleurs quelques planches assez émouvantes ou le vieux maitre se caricature, le visage émacié, amaigri par la maladie, mais toujours à l’ouvrage, toujours au travail comme tout bon japonais qui se respecte et comme son héros Himoto.

Titre: Gringo
Auteur: Tezuka Osamu
Editeur: Kana
Collection: Sensei
635 pages (inachevé) / 18 €
ISBN: 978-2-5050-0300-7

3s

Categories: BD Tags: , , , ,

Livres de cul…

Les toilettes japonaises sont très confortables avec des lunettes chauffantes et parfois même de la musique d’ambiance. On pourrait y rester des heures, c’est sans doute ce que s’est dit la société Bambix qui fabrique du papier toilette à motifs. Leur dernière création: le rouleau roman, à lire assis bien confortablement.

PQ

C’est l’écrivain Koji Suzuki qui est le premier auteur de cette maison d’édition d’un genre bien particulier, avec un roman intitulé Drop. Pour les familles nombreuses, il faudra réserver son rouleau à usage personnel si on ne veut pas perdre le fil de l’histoire. Après les romans de gare, les romans de chiottes, pour ceux que la littérature fait chier.

(désolé pour cette note de très mauvais goût, mais moi ça me faire rire)

Categories: Insolite, Livre Tags: , , ,

Comprendre le Japon

ComprendreCe petit fascicule d’un peu plus de 80 pages aborde dans les grandes lignes certains traits caractéristiques de la société japonaise. C’est un ouvrage à vocation utilitaire destiné à aider le voyageur ou l’homme d’affaire à mieux cerner cette civilisation, à décrypter certains codes sociaux, qu’ils soient du quotidien ou spécifiques à une situation. Le style du bouquin est purement informatif et assez impersonnel et les sujets sont, la plupart du temps, abordés assez superficiellement. Ceux qui connaissent déjà un peu le Japon n’apprendront pas grand-chose en lisant ces pages. Par contre, pour une première approche, si vous ne connaissez vraiment rien du Japon, hormis les quelques stéréotypes habituels et l’imagerie véhiculée par la culture pop, vous trouverez, décrites à grand trait, quelques notions essentielles.

Comprendre le Japon
Martin Beaulieu
Edition Ulysse
Collection comprendre
80 pages / 14 euros
ISBN: 978-2894647813

2-5s